Le ROCK Be-Bop ?

Le Rock apparaît en France à la fin de la seconde guerre mondiale sous le nom de « Be-Bop ». Il se danse en 6 temps et peut se danser aussi bien sur des musiques swing que sur des musiques rock’n roll.

C’est par le biais des GI’s américains que le Be-Bop est apparu en France à la fin de la seconde guerre mondiale. Il descend dans les caves de jazz de Saint-Germain-des-Prés (Le Caveau de la Huchette ou le Club Saint Germain) au moment de la grande mode musicale des « Be-Bop sessions » (Charlie Parker, Dizzy Gillespie, etc.) en 1945 et se transforme en rock’n roll dans les années 60.

Le style musical, appelé Be-Bop par les musiciens, n’était paradoxalement pas dansable. Mais en parallèle, les danseurs évoluaient sur le jazz traditionnel et le jazz New-Orleans, très en vogue et très dansant à Saint-Germain (Sydney Bechet, Claude Luter). D’où le nom de Be-Bop donné à cette danse des caves style d’origine exclusivement français et parisien, avant de s’exporter plus tard dans le sud de la France dans un style différent. En résumé, le Be-Bop est donc une danse française, typique de Saint-Germain-des-prés, sur une musique américaine. On pourrait aussi l’appeler « le swing français ».

Le Swing est un courant musical issu du jazz noir américain et caractérisé par un tempo enlevé et une pulsation régulière. Il est apparu à la fin des années 1920 avec de grands noms de musiciens noirs tels que DUKE ELLINGTON, COUNT BASIE ou LOUIS ARMSTRONG, avant d’être popularisé auprès des blancs dans les années 1940 par des orchestres tels que ceux de BENNY GOODMAN ou bien de GLEN MILLER.

Professeur : Audrey CAUDAN

3 Niveaux : Débutant,  Intermédiaire et Avancé (à l’Union Saint Bruno)